Capter les ultra-traces de micropolluants dans les ressources en eau

Lauréat
Challenge: 3ème édition de l’appel à projets Agir pour la Ressource en Eau
Lauréat(s): Laboratoire de Géosciences Environnement de Toulouse
lac

© Gabriel De Siam

Le projet vise à développer une application mobile pour gérer automatiquement un réseau de plusieurs capteurs dynamiques Tracesense.

Un capteur dynamique d’éléments traces

Les micropolluants ultratraces (éléments et traces métalliques, organométalliques ou molécules organiques toxiques émergentes comme les perturbateurs endocriniens, résidus de médicaments ou les pesticides) sont difficiles à quantifier dans le milieu naturel.

La technologie Tracesense, développée par le Laboratoire de Géosciences Environnement de Toulouse (GET) relève ce défi, par un dispositif de préconcentration in situ fonctionnant par vibrations. Ce capteur dit « dynamique » se base sur un support adsorbant nanostructuré jetable, spécifique à une molécule d’intérêt.

La durée de prélèvement est de quelques minutes seulement, bien plus rapide que pour un capteur traditionnel dit « passif ».

Du capteur au « smart sensor* »

Le projet du GET consiste à créer une infrastructure et un écosystème informatique autour de la technologie Tracesense grâce au développement d’une application mobile capable de géolocaliser, programmer, et récupérer les données de chaque capteur.

L’application, ergonomique et destinée à des utilisateurs non-experts, doit gérer automatiquement un réseau d’observations composé de plusieurs capteurs.

Une démarche participative

Au-delà de sa dimension technologique, le projet a aussi séduit le jury pour son inscription dans un cadre pédagogique. Un programme pilote pédagogique d’observation du mercure est lancé dans 3 collèges répartis le long du bassin de la Garonne.

En plus de former et sensibiliser les élèves et enseignants à la problématique de la pollution liée au mercure, le programme génère des données scientifiques sur les niveaux de concentration en mercure dans le bassin hydrographique national.

Découvrez le témoignage en vidéo de David Point, chargé de recherche à l’IRD (Institut de Recherche pour le Développement) au Laboratoire Géoscience Environnement de Toulouse :

Autorisez les cookies pour accéder à cette vidéo.Autoriser

Equipe lauréate

Le laboratoire Géosciences Environnement Toulouse (GET) regroupe plusieurs disciplines des sciences de la terre et de l’environnement et ses recherches portent sur l’étude de l’histoire et de l’évolution de la Terre, du fonctionnement des hydro-systèmes, des ressources et des risques naturels ainsi que des impacts sur l’environnement et les sociétés.

 

*capteur intelligent

Commentaires:

Un commentaire est obligatoire