Inde : ces startups qui agissent pour l’économie circulaire

© RociH

Croissance démographique, urbanisation galopante, développement économique et industriel soutenu, … Les nombreuses transformations à l’œuvre en Inde ont donné lieu à une forte augmentation de la demande en eau et de la production de déchets. Face au défi de la raréfaction de ses ressources, le pays peut compter sur un écosystème de startups dynamiques. Focus sur quatre d’entre elles qui contribuent à la transition vers une économie plus durable et plus circulaire.  

HelpUsGreen®

Les fleurs jouent un rôle essentiel dans la religion hindoue. Utilisées comme offrandes dans les temples, elles finissent leur vie comme déchets, souvent jetés directement dans le Gange. Ainsi chaque année, 8 millions de tonnes de fleurs usagées sont déversées dans le fleuve. Produites dans le cadre de cultures intensives, ces fleurs regorgent de pesticides et autres produits chimiques, et contribuent à la pollution des eaux du fleuve. Face à ce constat, l’entreprise HelpUsGreen® a mis en place un système de collecte des déchets de fleurs aux abords des sanctuaires, et de recyclage de ces déchets en compost et bâtons d’encens. 8,4 tonnes de fleurs sont ainsi collectées chaque jour. Les activités d’HelpUsGreen ont également un impact social, puisque l’entreprise emploie des femmes issues de milieux ruraux défavorisés. D’ici 2021, l’entreprise prévoit de faire vivre 5 100 femmes et de recycler 51 tonnes de fleurs chaque jour. Cette solution innovante a été récompensée par le Prix ONU pour l’Action Climatique en 2018. 

 

Graviky Labs

Transformer la pollution de l’air en encre, c’est désormais possible grâce à l’innovation de la startup GravikyLabs. Formés au MIT (Massachussetts Institute of Technology), ses fondateurs ont conçu la technologie KAALINK™ : fixé sur les pots d’échappement des véhicules, ce dispositif permet de capturer jusque 95 % des particules de pollution qu’ils émettent. Ces particules sont ensuite traitées pour produire un pigment de carbone purifié, lui-même transformé en encre. Le produit ainsi obtenu, dénommé AIR-INK™, constitue ainsi une encre 100 % carbone neutre, déclinée sous forme de marqueurs, encre sérigraphique ou encore encre d’impression. 

 

Rimagined

Fondée en 2016 à Bangalore, 3ème plus grande ville d’Inde, la startup Rimagined propose une plateforme de vente en ligne et une boutique d’objets « upcyclés », créés à partir de rebuts textiles, d’emballages, pneus usagés, verre cassé ou encore plastique. Plus de 300 objets de décoration, accessoires, articles de papeterie, meubles sont mis en vente, après avoir été transformés par les équipes de Rimagined. Selon la startup, 30 tonnes de déchets ont été upcyclés depuis sa création ! Au bénéfice environnemental s’ajoute un impact social, puisque l’entreprise emploie des femmes originaires de communautés rurales, leur permettant ainsi d’acquérir un savoir-faire et de bénéficier d’un revenu. 

 

Afforestt 

Afforestt a développé une méthodologie stimulant le processus de reforestation pour végétaliser les cours de bâtiments et habitations en milieu urbain grâce à l’implantation de « mini-forêts ». Créée par Shubhendu Sharma, ingénieur industriel passionné par l’arboriculture, l’entreprise se base sur la méthode du botaniste japonais Akira Miyawaki. Un savoir-faire reconnu à l’échelle internationale, qui s’appuie sur l’utilisation d’espèces indigènes pour convertir des espaces extérieurs en forêts denses avec très peu d’entretien. L’entreprise a déjà créé 111 « mini-forêts » dans 38 villes, et planté 400 790 arbres. 

 

Commentaires:

Un commentaire est obligatoire