à Shanghai, on sait traiter les eaux industrielles grâce à la nature

© SUEZ / SCIP Wetland

Shanghai est la capitale économique de la Chine. C’est là que se trouve le parc industriel SCIP (Shanghai Chemical Industry Park), la plus importante plateforme chimique et pétrochimique d’Asie. Depuis 2002, SUEZ y est chargé du traitement des eaux industrielles, de l’approvisionnement en eau et de la gestion des déchets dangereux.

Le site comprend un espace humide artificiel, sur une zone de 50 hectares. Cette innovation en génie écologique est appelée zone libellule®, ou Zone de LIberté Biologique Et de LUtte contre les polLuants Émergents.

 

Située en aval de la station de traitement des eaux usées gérée par SUEZ, cette zone utilise la capacité épuratoire de la nature pour traiter les eaux non organiques issues de la station de traitement des eaux usées. Ce procédé permet d’éliminer les polluants dans l’eau, d’améliorer la qualité des eaux rejetées dans l’environnement et de pouvoir les réutiliser si besoin. Ce traitement est possible grâce à une sélection de plantes choisies pour leurs vertus épuratoires, leur résistance au sel et leurs qualités écologiques. À l’avenir, la zone deviendra le berceau d’une biodiversité riche se développant habituellement en zones humides.

 

Les travaux de la nouvelle zone libellule® se sont achevés en 2018.

 

Cet article a été publié dans le sixième numéro d’open_resource magazine : « Vers un futur bio-inspiré »

Commentaires:

Un commentaire est obligatoire