Journée de la terre : écoutons-la !

Nous célébrons le 22 avril la journée de la Terre. Le Earth Day Network, à l’origine de la mobilisation, a décidé de placer cette nouvelle édition sous le signe du combat pour la protection des espèces.

A l’occasion de cette journée, SUEZ a collaboré avec un bio-acousticien pour capter et produire des sons de la nature issus de différents écosystèmes à travers le monde.

Écoutez la Terre et appréciez la richesse de sa biodiversité terrestre, aujourd’hui en danger si les solutions pour la protéger ne sont pas mises en œuvre collectivement.

 

Autorisez les cookies pour accéder à cette vidéo.Autoriser

 

 

Selon la dernière mise à jour de la Liste rouge de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN – 2018), 26 840 espèces d’animaux et de plantes sont menacées de disparition dans le monde. 25% des mammifères, 14% des oiseaux et 40% des amphibiens sont concernés, ainsi que 31% des requins et raies, 33% des coraux constructeurs de récifs et 34% des conifères. La planète serait ainsi confrontée au risque d’une « sixième extinction de masse ».

 

Derrière la lutte pour la protection du vivant, c’est de l’être humain dont il est question. Êtres humains et nature sont en effet indissociables et interdépendants : leur équilibre conditionne la survie de la planète. Pourtant, cet équilibre fondamental est menacé par le réchauffement climatique, l’épuisement des ressources et les diverses formes de pollution, tous imputables aux activités humaines. Des menaces qui pèsent lourdement sur l’ensemble du vivant, malgré son ingéniosité et sa capacité d’innovation.

 

Une prise de conscience urgente s’impose donc aujourd’hui : nous devons plus que jamais faire de la protection de la nature une priorité. Pour cela, pourquoi ne pas s’inspirer des solutions qui existent déjà dans la nature, plus particulièrement de ses formes, de ses mécanismes et des écosystèmes ? Nous parviendrons alors à développer une économie circulaire et bas carbone, un modèle qui permettrait de conjuguer durablement bien-être et développement des êtres humains, protection des ressources et préservation de la planète.

 

Préserver le vivant est un défi que nous devons relever collectivement avant qu’il ne soit trop tard. De nombreuses solutions bio-inspirées voient le jour :

 

Répertorier les espèces rares dans les habitats sauvages grâce à l’ADN environnemental

La start-up française Spygen a imaginé de nouvelles méthodes de suivi des espèces s’appuyant sur des techniques de veille environnementale. Appelée VigiDNA, cette nouvelle expertise permet de répertorier la biodiversité dans les habitats sauvages en identifiant des traces d’ADN laissées par la faune dans l’environnement, pour mener des actions en faveur de la protection d’espèces et d’écosystèmes remarquables. À titre d’exemple, cet outil a ainsi permis de révéler, en mai 2018, la présence d’espèces de requins supposées disparues en Nouvelle-Calédonie. Découvrez la solution

 

Transformer les ports en nurseries pour poissons

Pour restaurer la biodiversité marine dégradée par les activités humaines, SUEZ a créé le dispositif Re-FISH. Cette solution consiste à transformer les ports en nurseries pour poissons inspirées des herbiers marins. Après deux ans de déploiement dans le port de Bormes-les-Mimosas (Var - France) les scientifiques ont constaté la présence de trois à huit fois plus de juvéniles de poissons dans les zones équipées. Découvrez la solution

 

Des villes qui réconcilient l’être humain et son écosystème

En milieux urbains, l’architecte Vincent Callebaut imagine des cités biomimétiques, végétales et durables qui ont un impact positif sur la faune et la flore. Il développe des projets qui mettent en place une économie circulaire faisant en sorte que tout ce qui est produit et consommé soit recyclable en circuits fermés en utilisant uniquement des énergies renouvelables. Cette nouvelle économie « régénérative » est bio-inspirée par la symbiose qui s’opère au cœur de la forêt amazonienne. Découvrez ses projets

 

La Zone Libellule au service de la protection des ressources et des milieux naturels

La Zone Libellule est une « Zone de « LIberté Biologique Et de LUtte contre les polLuants Emergents » imaginée et développée par SUEZ. Elle complète le traitement classique des stations d’eaux usées en se basant sur la capacité épuratoire de la nature. Les Zones Libellules sont constituées d’un ensemble de bassins en eau, chacun doté de différentes espèces de plantes locales et de micro-organismes associés, choisis pour leurs capacités naturelles à absorber certains polluants. L’eau ainsi générée à la sortie des Zones Libellules affiche une bien meilleure qualité chimique et bactériologique, tandis que la richesse de la faune et de la flore mises en œuvre façonne des paysages composés d’espèces souvent protégées. Découvrez un exemple de Zone Libellule

_

Découvrez open_resource magazine n°6 “Vers un futur bio-inspiré“

SUEZ a choisi de mettre à l’honneur ces initiatives, et bien d’autres, dans le sixième numéro du magazine open_resource. Retrouvez les idées fortes et les solutions de toutes celles et ceux qui contribuent à imaginer et concevoir un futur bio-inspiré.

Découvrez l’intégralité du magazine

_

Pour aller plus loin, rejoignez une communauté active et créative, engagée pour une économie durable et circulaire des ressources.

Rejoignez nous

Commentaires:

Un commentaire est obligatoire