Les Canaux : vers des évènements sportifs plus durables

Bien qu’éphémères ou ponctuels, les événements requièrent une importante logistique et suscitent la production de volumes non négligeables de déchets, liés à la restauration des visiteurs, la scénographie, les goodies, etc.

Evoluer vers un secteur événementiel plus responsable demande de répondre à un certain nombre de contraintes : Comment s’assurer que les poubelles soient visibles et attractives ? Quelle logistique mettre en place en présence de visiteurs ? Comment rendre l’acte de tri ludique ? Comment concilier les contraintes de sécurité avec la gestion des déchets ? etc.

La préparation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 donne de la visibilité aux défis du secteur et aux solutions existantes. Parmi elles, de nombreuses sont portées par les entreprises de l’Economie Sociale et Solidaire. Les Canaux, la Maison des économies solidaires et innovantes travaille sur ces sujets, soutenue par Paris 2024 et la SOLIDEO (Société de livraison des ouvrages olympiques). L’association porte avec le Yunus Centre ESS 2024 : une plateforme digitale et d'accompagnement des acteurs de l'Économie sociale et solidaire (ESS), contribuant à réaliser des "Jeux inclusifs et solidaires", en informant, fédérant et accompagnant les structures de l'ESS pour répondre aux marchés olympiques et paralympiques et bénéficier de leurs retombées économiques.

 

Décryptage des enjeux et challenges avec Elise Dupire, chargée de communication ESS 2024 aux Canaux.

Qu'entendez-vous par des "Jeux inclusifs et solidaires" ?

Ce sont des Jeux Olympiques et Paralympiques qui promeuvent de nouvelles démarches innovantes en matière économique, sociale et environnementale. Des Jeux moteurs de développement économique à long terme pour les territoires et pour l’emploi et qui incluent les personnes en insertion professionnelle et en situation de handicap.

 

Cette ambition portée par Paris 2024 s’est matérialisée dès la phase de candidature par la signature d’un accord de collaboration entre Paris 2024, la Solideo, Les Canaux et le Yunus Centre, aboutissant à la création d’ESS 2024. Cette Plateforme Solidaire est chargée d’informer, mobiliser et accompagner tous les acteurs ESS, afin de créer des opportunités d'emplois durables en grand nombre, de favoriser l'insertion professionnelle des publics fragiles, et de développer le tissu économique local par l’accompagnement d’initiatives liées à l’entrepreneuriat social.


ESS 2024 vise aussi la construction de solutions pratiques pour diffuser les principes de l’économie positive, engagée et durable dans toutes les initiatives des organisateurs des Jeux afin de maximiser le développement de l’innovation et les impacts sociaux et environnementaux.

Comment liez-vous l’enjeu des déchets et l’Economie Sociale Solidaire ?

Au sein de notre équipe, des personnes sont en charge de la réalisation de cahiers d'impacts, autrement dit de livrables sourçant et valorisant les solutions de l'ESS. Pour élaborer ces cahiers, nous organisons des réunions multi-acteurs, avec notamment des structures de l'ESS, les collectivités et les maîtres d'ouvrage.

Le cahier d'impact dédié à la gestion des déchets de chantiers a permis de réfléchir ensemble aux solutions solidaires et innovantes en termes d'organisation, de logistique, d’assurances, de plateformes de stockage et réutilisation des déchets, et de l'utilisation de matériaux biosourcés.

Ce livrable sera présenté à la rentrée aux organisateurs des Jeux et aux maîtres d'ouvrage afin qu'ils puissent inclure ces solutions en amont de la rédaction de leurs cahiers des charges. D'autres cahiers suivront, y compris sur les déchets et l'exploitation du site olympique et paralympique.

Existe-t-il des défis à relever spécifiques aux événements et activités sportives ?

Dans ce contexte des Jeux de Paris 2024, il faut répondre aux exigences d'un évènement international réunissant 15 000 athlètes et plus de 13 millions de spectateurs. Les structures de l'ESS ne sont pas forcément en capacité de répondre à certains volumes.

Par exemple, dans la restauration, il existe des traiteurs solidaires compétents, mais tous ne pourront pas fournir les 70 000 repas quotidiens. Nous avons ainsi des défis de volumes très importants, qui requièrent la création de consortiums réunissant différents acteurs pour y répondre.

Selon vous, quels sont les leviers d'action ou les bonnes pratiques à reproduire pour améliorer la durabilité du secteur ?

Pour améliorer la durabilité du secteur évènementiel, il faut construire un environnement fédérateur dans lequel les acteurs et structures de l'ESS vont se rencontrer. L'ESS réunit un ensemble d'acteurs bouillonnant d'idées, mais en quête de structuration. Aussi, il faut veiller à ce que les actions soient mutualisées sur le même évènement.

Les Jeux de Paris 2024 permettent aux entreprises de l’ESS de se projeter ensemble en filière, mais aussi, de se réorganiser en interne. Certaines veulent d'ailleurs passer à des échelles supérieures en vue des Jeux. Notre mission consiste également à encourager les partenariats entre l'ESS et les grands groupes pour qu'ils créent des collaborations, par exemple des joint-ventures sociales. Nous mettons en lumière les formes de coopérations et partenariats possibles entre, d'une part, les grands groupes et les entreprises de l’ESS et d'autre part, les collectivités et les entreprises de l’ESS.

Finalement, ces Jeux Paris 2024 constituent une vitrine dont l'objectif est de montrer l'exemplarité de l'écosystème ESS.

 

----

Si vous souhaitez vous impliquer dans des Jeux circulaires, n’hésitez pas à contacter Les Canaux , et pour vous engager dans une démarche accessible de gestion responsable des déchets, n’hésitez pas à découvrir la toolbox « Tackling waste in events and tourism » par Future of Waste* !

Réalisée en collaboration avec des acteurs du secteur, la Toolbox est constamment enrichie par les membres de la communauté via une base de données de porteurs de solutions et de références. Si vous souhaitez nous partager des retours ou témoignages, contactez-nous à futureofwaste@makesense.org

 

*Depuis 2014, SUEZ et makesense se sont associés pour créer Future of Waste, un programme de mobilisation multi-parties prenantes autour de la gestion des déchets, afin d’accélérer la transition vers des économies circulaires, solidaires et écologiques.

 

 

Commentaires:

Un commentaire est obligatoire