Les chauves-souris, vigies des zones humides

Lauréat
Challenge: 3ème édition de l’appel à projets Agir pour la Ressource en Eau
Lauréat(s): Centre d’Ecologie et des Sciences de la Conservation du Muséum national d’Histoire naturelle
chauve-souris

© Crye

Le projet s’appuie sur l’écoute des chauves-souris pour développer un bio-indicateur propre aux zones humides.

La nature au service de la Nature

Les zones humides sont des milieux d’importance majeure pour les populations de Chiroptères, plus communément appelés chauves-souris. Toutes protégées, les 34 espèces de France utilisent quotidiennement ces espaces pour s’abreuver mais aussi comme terrain de chasse.

Ainsi elles sont sensibles à la dégradation des milieux aquatiques, par accumulation de polluants notamment, et le suivi de leurs populations peut renseigner sur l’état de santé de ces milieux et donc servir à la construction d’indicateurs pertinents.

Ecouter les chauves-souris grâce à des technologies de pointe

Le projet du Centre d’Ecologie et des Sciences de la Conservation (CESCO) vise ainsi à développer un bio-indicateur propre aux zones humides basé sur l’analyse des jeux de données accumulés ces dix dernières années dans le cadre du programme Vigie-Chiro, un réseau participatif d’enregistrements acoustiques de l’activité de chasse des chauves-souris.


Le projet repose sur des technologies à la pointe de la bioacoustique avec des enregistrements directs de très hautes fréquences. Les outils de traitement automatique du signal utilisent des processus d’intelligence artificielle (apprentissage machine).
Le degré d’innovation ainsi que la valorisation des données issues d’un programme de sciences participatives ont enthousiasmé les membres du jury.

Découvrez le témoignage en vidéo de Jean-François Julien, chercheur au CNRS, travaillant au Muséum national d’Histoire naturelle dans l’unité CESCO:

Autorisez les cookies pour accéder à cette vidéo.Autoriser

Equipe lauréate

Le Centre d’Ecologie et des Sciences de la Conservation (CESCO) mène des travaux de recherches portant sur la conservation de la biodiversité et sur les grands mécanismes qui la régissent. Ces questions sont abordées dans le cadre de l’écologie et de l’évolution, mais aussi dans celui des sciences humaines et sociales.

Le CESCO est le laboratoire du Département Ecologie et Gestion de la Biodiversité du Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN). Institution historique créée en 1635, le Muséum national d’Histoire naturelle a pour mission, au carrefour des sciences de la terre, de la vie et de l’homme, de mieux connaître et valoriser la nature et donc de mieux la préserver.

Commentaires:

Un commentaire est obligatoire