© SUEZ / William Daniels

La révolution de la ressource a besoin des femmes

Susana, Nacky, Eileen, Gloria et Agnès : leur contribution à une nouvelle gestion de la ressource en eau

 

# Susana Wong a mené de nombreuses campagnes dans les écoles et l’industrie hôtelière pour faire de Macao une ville économe en eau.

 

Susana Wong - Directrice de Macao Marine and Water Bureau

« J'encourage les femmes à s'engager dans la préservation de l'environnement et la gestion des ressources de notre planète. »

 

Quand et comment a débuté votre engagement pour une meilleure gestion des ressources ? 

Mon intérêt pour la gestion des ressources en eau a commencé en 2005. L’île de Macao était alors menacée par une augmentation de la salinité de l’eau brute fournie par le continent. La situation était particulièrement critique sachant que cette source représente 96 % de l‘approvisionnement en eau. C’est ainsi que le Gouvernement a décidé de créer une équipe dédiée à cette situation que j’ai dirigée. J'ai aussi contribué à l’élaboration de réglementations sur l’approvisionnement et la préservation de la ressource en eau .

 

Pouvez-vous donner un ou deux exemples de vos contributions à l'économie circulaire ?

Nous avons invité différentes parties prenantes à participer aux réflexions liées à la préservation de la ressource en eau et à la mise en place de mesures, telles que la récupération de l'eau de pluie, ou la réduction des pertes en eau. En 2011, nous avons mis en place une tarification incitative, basée sur la consommation réelle des citoyens. Et dernièrement, nous avons développé des programmes de sensibilisation auprès des collectivités, des écoles et de l'industrie hôtelière pour faire de Macao une ville économe en eau. 

 

Quel message souhaitez-vous transmettre aux femmes pour qu’elles s’engagent dans la révolution de la ressource ? 

D'après mon expérience, la gestion des ressources et de l'environnement était un domaine plutôt réservé aux hommes, bâtisseurs des équipements et des usines de traitement. Toutefois je remarque que plus en plus de femmes travaillent aujourd’hui dans ce secteur. Elles ont un rôle clé à jouer dans la mise en oeuvre de politiques de sensibilisation à l’environnement et la gestion des ressources de notre planète. J’invite les femmes à poursuivre cette dynamique.


 

Comme Susana, êtes-vous prêts à rendre votre ville plus économe en eau ?
Rejoignez-nous

 

_

 

 

# Nacky Kuan a élaboré un plan de développement durable pour utiliser les ressources en eau de manière efficace et efficiente à Macao.

 

Nacky Kuan - Directrice exécutive de Macao Water 

© Nathan Anderson 

« Les femmes doivent essayer de sortir de leur zone de confort. »

 

Quand et comment a débuté votre engagement pour une meilleure gestion des ressources ? 

Je travaille à Macao Water depuis plus de 24 ans et j'ai occupé différentes fonctions au sein de l'entreprise, notamment dans les domaines de la finance, des achats, des contrats et des affaires réglementaires. Macao Water est le premier partenariat public-privé de SUEZ en Asie depuis 1985 et a été un modèle pour l'utilisation de solutions intelligentes.

La protection de l'environnement est l'une de nos principales priorités. En 2013, nous avons élaboré un plan de durabilité et mis en œuvre des plans d'action pour utiliser les ressources en eau de façon efficiente, avoir une meilleure efficacité énergétique et faire des achats responsables. Nous avons également obtenu la certification ISO14001 pour mettre en place un système de management environnemental efficace. 

 

Pouvez-vous donner un ou deux exemples de vos contributions à l'économie circulaire ?

L'activité principale de Macao Water est de fournir de l'eau potable à l'ensemble des territoires de Macao. Nous réussissons à minimiser nos impacts environnementaux en améliorant l'efficacité énergétique de nos usines, en réduisant les émissions de CO2 et en éliminant avec soin nos déchets provenant du traitement de l'eau. Nous avons adopté des solutions intelligentes pour optimiser la consommation d'eau et d'énergie et réduire le taux de fuite dans le réseau de distribution. Par ailleurs, nous avons collecté plus de 25 000 compteurs d'eau inutilisés qui ont été recyclés. Et nous sensibilisons à la préservation de l'eau et travaillons avec le gouvernement pour lancer un plan de recyclage de l'eau à Macao. 

 

Quel message souhaitez-vous transmettre aux femmes pour qu’elles s’engagent dans la révolution de la ressource ? 

Les femmes doivent essayer de sortir de leur zone de confort. Elles doivent davantage se tourner vers l'avenir et être plus créatives afin de façonner un monde plus durable et plus qualitatif

 

 

Comme Nacky Kuan, êtes-vous prêts à optimiser les ressources en eau ?
Rejoignez-nous

 

_

 

 

# Eileene rassemble des professionnels sur la réutilisation et la récupération des nutriments de l’eau, et la valorisation énergétique.

 

Dr. Eileen O'Neill - Directrice exécutive de la Fédération Eau et Environnement (WEF)

« J’invite les femmes à rejoindre le secteur du traitement de l'eau. Vous pouvez faire la différence pour la santé et le dynamisme des territoires. »

 

Quand et comment a débuté votre engagement pour une meilleure gestion des ressources ? 

Dès 2012, alors que j’étais directrice technique de la Fédération Eau et Environnement (WEF) aux Etats-Unis. Nous mobilisions les professionnels à concevoir, développer et opérer des installations et des équipements de traitement des eaux usées plus respectueuses de l’environnement, avec des procédés de réutilisation de l’eau, production d'énergie verte et récupération des nutriments.

 

Pouvez-vous donner un ou deux exemples de vos contributions à l'économie circulaire ?

En 2012, la WEF a remplacé l’appellation "station de traitement des eaux usées" par "installation de récupération des ressources en eau". Notre intention était d’utiliser une terminologie axée sur les produits et les avantages du traitement plutôt que sur les déchets qui entrent dans les installations.

En 2018, nous avons lancé le projet ReNEW Water et publié les premiers résultats sur l’efficacité de ces installations. 

 

Quel message souhaitez-vous transmettre aux femmes pour qu’elles s’engagent dans la révolution de la ressource ? 

J’invite les femmes à rejoindre le secteur du traitement de l'eau : « venez contribuer à la valorisation des ressources en eau, essentielle à la santé et à la vitalité des territoires, maintenant et pour les générations futures ».
 

 

Comme le Eileen, êtes-vous prêts à aider la production de nouvelles ressources ? 
Rejoignez-nous

 

_

 

 

# Gloria agit pour la préservation et l’optimisation de la ressource en eau en Californie. 

 

Gloria D.Gray - VP du Conseil d’Administration de West Basin Municipal Water District 

« N'ayez pas peur d'être la première. Foncez et faites entendre votre voix ». 

 

 

Quand et comment a débuté votre engagement pour une meilleure gestion des ressources ? 

Comme je le dis souvent, je ne suis pas un leader dans le domaine de l'eau. Je ne suis ni ingénieure, ni avocate, ni scientifique. J'ai accédé à ce rôle en travaillant au service des autres - d'abord dans le domaine de la santé, puis dans celui de l'éducation et enfin dans le secteur de l'eau. Lorsque j'ai été élue au Conseil d’Administration de West Basin Municipal Water District (Californie) il y a 13 ans, j'ai rapidement réalisé que mon intérêt pour le service public pouvait se concrétiser par un engagement pour la protection et la gestion de nos ressources naturelles. J'ai pris conscience des nombreux défis auxquels notre région est confrontée - le changement climatique, la croissance démographique et la nécessité d'améliorer la fiabilité de notre approvisionnement en eau. La seule façon de relever ces défis est de gérer intelligemment les ressources. C'est ce qui a permis mes choix politiques pour investir dans davantage de ressources locales, comme le recyclage de l'eau et de sensibiliser les gens à l'importance de la conservation de l’eau maintenant et pour le futur. 

 

Pouvez-vous donner un ou deux exemples de vos contributions à l'économie circulaire ?

Faire avancer les projets de recyclage de l'eau continue d'être l'une de mes grandes priorités. L'eau est trop précieuse pour n'avoir qu'un usage unique. J’approuve depuis longtemps l'investissement continu de West Basin dans l'usine de recyclage de l'eau de la ville d'El Segundo (Californie), qui produit maintenant environ 40 millions de litres d'eau recyclés chaque jour. En tant que membre du CA du District des eaux de la Californie du Sud, j'ai également soutenu le « Programme régional pour le recyclage de l’eau », un partenariat avec les districts sanitaires du comté de Los Angeles pour purifier les eaux usées et produire une eau de haute qualité pouvant être réutilisée. Le programme commence par la mise en service d'une installation de démonstration ce printemps. J'ai également travaillé pour garantir la qualité de l’eau du delta de la baie de Sacramento-San Joaquin. Ces efforts visent à faire progresser les objectifs communs de l'État pour le delta, à savoir un approvisionnement en eau plus fiable à l'échelle de l'État et un écosystème sain et protégé. 

 

Quel message souhaitez-vous transmettre aux femmes pour qu’elles s’engagent dans la révolution de la ressource ? 

N'ayez pas peur d'être la première. Trop souvent, nous laissons les autres établir les priorités. Foncez et faites entendre votre voix, surtout si votre approche s’appuie sur des actions en faveur du développement durable. Et collaborez avec les autres. 
Si vous voulez être entendue, vous devez aussi écouter les autres, peu importe leur identité, leur origine ou s'ils ont une opinion différente de la vôtre. Adoptez cette diversité - de pensée, de solutions - pour bâtir des coalitions. Nos défis sont très complexes et la diversité de nos contributions nous permet de trouver de meilleures solutions.

 

Comme Gloria, êtes-vous prêts à lutter pour une meilleure gestion de l'eau ?
Rejoignez-nous

 

_

 

 


Chez SUEZ, Agnès développe des outils d’analyse des milieux naturels pour mieux comprendre comment ils réagissent aux pollutions extérieures.

 

Agnès Pétreau - Responsable du Pôle DATA Analytics & Monitoring chez Rivages Pro Tech, SUEZ. 

« Il faut que les femmes aillent au bout de leurs convictions et assument leurs idées. »

 

Quand et comment a débuté votre engagement pour une meilleure gestion des ressources ? 

J’ai toujours été sensible à l’environnement et à sa préservation. J’ai grandi à la campagne, la nature a toujours fait partie de mon quotidien. Lorsque j’ai dû faire un choix professionnel j’ai naturellement préféré travailler dans une entreprise qui avait à cœur de préserver l’environnement. Mon métier me permet de travailler quotidiennement à une meilleure gestion de nos ressources qui hélas ne sont pas inépuisables. 

 

Pouvez-vous donner un ou deux exemples de vos contributions à l'économie circulaire ?

Deux sujets sur lesquels je travaille me tiennent particulièrement à cœur. Le 1er c’est celui sur la gestion de la qualité des eaux de baignage sur la côte basque. Grace à des techniques d’analyses rapides et des modèles océanographiques nous pouvons faire des prévisions qui permettent de passer à l’action rapidement. Le 2nd c’est un projet sur le bassin versant de la Nive. Grace à des analyses en continu couplées à un modèle hydraulique nous pouvons mesurer l’impact des pollutions notamment l’impact de l’assainissement sur la qualité physico-chimique et bactériologique de la Nive. Les données acquises vont également nous permettre de développer un modèle basé sur l’intelligence artificielle pour prédire les concentrations en turbidité, paramètre important dans le traitement de l’eau pour la rendre potable. La connaissance des pollutions et leur évolution permet de gérer au mieux le captage d’eau pour la rendre potable mais aussi l’agriculture, la pêche et lorsque la Nive arrive dans l’océan, les eaux de baignade. 

 

Quel message souhaitez-vous transmettre aux femmes pour qu’elles s’engagent dans la révolution de la ressource ? 

J’évolue dans un milieu plutôt mixte. Chez Rivages Pro Tech et plus largement chez SUEZ les femmes sont présentes que ça soit à des postes de direction ou d’exploitation. Je dirais donc aux femmes qu’il faut aller au bout de leurs convictions et assumer leurs idées. Nous devons collectivement prendre soin de notre environnement car nous jouons aujourd’hui l’avenir de nos enfants. 

 


Comme Agnès, êtes-vous prêts à préserver et protéger les milieux naturels ? 
Rejoignez-nous

Voir plus