Séminaire Eau & Santé : récompenser l'excellence scientifique et anticiper les changements

(c)SUEZ/William Daniels

Du 24 au 26 juin 2019 se tient à Cannes la 11e édition du Séminaire International des Doctorants Eau & Santé. Organisé par SUEZ et les Universités de Lorraine (France) et Bonn (Allemagne), cet événement permet à une vingtaine de doctorants internationaux de présenter leur thèse à des universitaires et industriels.

Jean-Francois Loret, responsable du département Santé et Environnement chez SUEZ et membre du jury, revient sur les enjeux et les applications concrètes de ce séminaire.

 

Quels sont les grands enjeux de recherche abordés lors du Séminaire Eau et Santé ?

Le développement des services de l'eau, de l'assainissement et de la gestion des déchets dès la fin du 19e siècle a joué un rôle considérable en matière de santé publique, contribuant à l’allongement de l’espérance de vie et à la réduction de la mortalité infantile.

Aujourd’hui encore, garantir un service de l’eau irréprochable demande une vigilance et une adaptation constantes.  L'eau constitue en effet une ressource fragile, susceptible d’être impactée par de nombreux facteurs :   activités humaines, changement climatique, évolutions technologiques ou encore socio-économiques...  Afin de s'adapter à ces évolutions, les professionnels du traitement de l'eau réalisent une veille scientifique pour anticiper et prévenir les risques sanitaires liés à l'eau. Dans ce contexte, les enjeux portés par le Séminaire Eau & Santé sont multiples : scientifiques (microbiologie, chimie, toxicologie), techniques (procédés de traitement de l'eau) et socio-démographiques.

 

Pouvez-vous nous citer quelques applications concrètes en matière de traitement de l’eau ?

Si ces enjeux sont sensiblement les mêmes depuis la création du Séminaire en 2009, les connaissances scientifiques sont sans cesse remises en cause. Ainsi de nouvelles données en toxicologie peuvent par exemple impacter directement l’évolution réglementaire, et par conséquent les traitements de l’eau qui doivent être mis en oeuvre. Or, la construction d’une usine de potabilisation se fait avec une vision à l’échelle de plusieurs dizaines d’années. Le Séminaire Eau et Santé, en facilitant le partage d’informations entre chercheurs, scientifiques et industriels, permet d’anticiper l’évolution des données scientifiques, la transformation de l’environnement, et les besoins des gestionnaires de services de l’eau.

Par ailleurs, l’application des principes de l’économie circulaire au domaine de l’eau, avec la réutilisation des eaux usées, ou encore le dessalement, implique une vigilance nouvelle en matière de management des risques sanitaires. L'essor des technologies numériques appliquées à la gestion des services de l’eau permet quant à elle de renforcer la surveillance des systèmes de production et distribution d’eau. Le Séminaire Eau et Santé réunit ainsi des chercheurs travaillant sur les nouvelles approches permettant de mesurer, sur site, la qualité physico-chimique et microbiologique de l'eau en temps réel grâce à des capteurs couplant des techniques de mesure classique avec le Big Data pour équiper les lignes de production ou des réseaux de distribution d'eau. 

 

Chaque année, un prix distingue l’un des participants ; comment ce prix est-il attribué ?

Le Séminaire est l’occasion de récompenser la meilleure contribution à l’amélioration de la sécurité sanitaire de l’eau, avec le Prix Eau et Santé remis pendant l’évènement à l’un des participants. Les travaux du doctorant lauréat sont sélectionnés pour leur excellence scientifique, leur originalité et leur aptitude à répondre à une problématique récente ou future.

 

Retrouvez plus d’informations sur les enjeux abordés durant le Séminaire dans le International Journal of Hygiene and Environmental Health publié en mai 2019 . 

Commentaires:

Un commentaire est obligatoire